Dernières actus

36% des français estiment gagner entre 1 et 3 heures de temps par semaine . Dans un monde marqué par la révolution… voir

IA générative : seuls 20 % des décideurs français privilégient l’esprit critique de leurs employés. Plaidoyer pour… voir

IA génerative : l'association à compétence égale dévoile Diversichat. Le premier chatbot en faveur de la… voir

Le premier indice de référence sur l'engagement au travail en France de Supermood révèle que l'engagement au travail est en baisse de près de 8 points avec seulement 39% de salariés engagés.

Baromètre Supermood : l’engagement au travail en baisse de 8 points avec seulement 39% de salariés engagés

Paris, le 13 février 2023 - Parce que l'engagement des collaborateurs est un enjeu crucial pour la société, Supermood, la première plateforme tout-en-un de Feedback Intelligence, au service de la performance et de l'engagement des entreprises, dévoile aujourd'hui les résultats de son Baromètre National de l'Engagement au Travail (BNET) qui offre un bilan 2022 et les grandes tendances 2023. Ce baromètre, grande première en France, sera mis à disposition de tous gratuitement et mis à jour mensuellement via ce lien dédié.
 
Le Baromètre National de l'Engagement au Travail (BNET) est l'indice de référence sur l'engagement au travail en France. Il se base sur plus de 10 millions de réponses et 400 000 salariés interrogés chaque mois dans 250 entreprises françaises. En livrant une analyse pertinente du ressenti global des salariés en temps réel, ce baromètre permet aux RH, managers et dirigeants de se comparer objectivement aux données nationales et de mettre en œuvre des actions concrètes en lien avec leur réalité.

L'engagement des salariés est une mesure essentielle quand on sait que :

  •     Les salariés engagés apportent une forte valeur ajoutée à la performance de l'entreprise : la satisfaction client augmente de 10 %, la profitabilité de 22 % et la production de 21 %
  •     10 070€ c'est le coût du désengagement par salarié en France en 2022
  •     Les équipes désengagées subissent un taux de turnover de 18% à 43% plus élevé que les équipes engagées
  •     54% des cadres français rapportent avoir un sentiment d'épuisement professionnel
  •     106 milliards d'euros, c'est le total des coûts liés aux troubles mentaux en France
Baromètre Supermood : l’engagement au travail en baisse de 8 points avec seulement 39% de salariés engagés

     
    Pour Kevin Bourgeois, Co-fondateur et Président de Supermood : “L'engagement des collaborateurs est un enjeu crucial pour l'avenir de notre société et pour la compétitivité française. C'est pourquoi nous avons créé le premier indice de référence sur l'engagement au travail en France. Notre baromètre permet aux dirigeants, managers et acteurs de l'humain de se comparer objectivement aux données nationales et de mettre en perspective ces enseignements avec certains des grands phénomènes qui ont façonné le marché du travail d'aujourd'hui (COVID & nouveaux modes de travail, Grande Démission, santé mentale etc.).”
     

De l'urgence de travailler l'eNPS dans toutes les entreprises

Tout comme le NPS, l'Employee Net Promoter Score (eNPS) consiste à poser une seule question aux salariés sur leur intention de recommander leur entreprise à un ami ou à un proche, l'eNPS est une métrique déclarative clé - représentative de l'état d'engagement du collaborateur vis-à-vis de son entreprise, ses collègues et son travail - qui se base sur la réponse donnée par les collaborateurs à une question précise sur une échelle allant de 0 à 10 : «Quelle est la probabilité que vous recommandiez votre entreprise comme une entreprise où il fait bon travailler?»
 

Pour Kevin Bourgeois : “Une stratégie d'entreprise performante nécessite l'adhésion des employés. Les entreprises doivent donc évaluer le climat de l'entreprise, mieux comprendre les employés et identifier les points de friction. Autant d'informations permettant de mettre en place les actions nécessaires à la création d'un climat propice à l'engagement des collaborateurs. Un atout indispensable à la performance de l'entreprise puisque 3% d'augmentation de la satisfaction collaborateur accroît de 1% la satisfaction client. Il faut garder un chiffre en tête : 106 milliards d'euros. C'est le total des coûts liés aux troubles mentaux en France ! Il est donc plus qu'urgent pour les dirigeants de se reconnecter à leurs salariés, de les écouter et de mesurer leur bien-être pour les réengager durablement !”
 
 

Le Baromètre National de l'Engagement au Travail (BNET)

s'appuie sur la méthode du eNPS (employee Net Promoter Score) pour analyser chaque mois 400 000 salariés représentatifs du monde du travail qui répondent anonymement à la question “Quelle est la probabilité que vous recommandiez votre entreprise comme une entreprise où il fait bon travailler ?” sur une échelle allant de 0 à 10 (de 0 à 6 : non-ambassadeurs,  7 à  8 : passifs, 9 à 10 : ambassadeurs).


 
Pour Kevin Bourgeois : “En 2020, l'eNPS a connu une augmentation de 19 points par rapport à 2019. La crise COVID a évidemment eu une influence majeure sur ce score historique (et notamment un pic début 2020), qui peut s'expliquer par la montée en puissance d'un esprit de solidarité et l'entraide. D'autre part, ce chiffre s'explique par la réaction rapide des entreprises malgré la soudaineté de la pandémie et le contexte de crise sanitaire. Si l'eNPS revient tendanciellement à un niveau pré-COVID, avec un désengagement élevé, on peut noter que les entreprises ont bien “résisté” à la crise, en adoptant les bons réflexes, notamment en matière de communication avec les salariés, de solidarité, etc. Il est fort à parier que l'eNPS va revenir à un niveau pré-COVID, car les collaborateurs et entreprises vont avoir du mal à anticiper les incertitudes du marché (crise économique, conflits politiques …).”
 
 

Évolution de l'engagement global
 

Évolution de l'engagement global

 
Moyenne de l'évolution :

    2020 : 22,6 points
    2021: 22,4
    2022 : 15,6

 
Evolution par taille d'entreprise en 2022 :

    PME : 22,6 points
    ETI : 16
    Grandes Entreprises : 0

 
Les tendances pour 2023

Pour Kevin Bourgeois, les inégalités en matière d'engagement vont s'accentuer : “Certaines populations (métiers, secteurs) vont être particulièrement “chouchoutés” là où d'autres vont être mis sur le côté. C'est ce que l'on peut constater sur 2022 avec la crise de la restauration par exemple. D'autre part, le bien-être et la charge mentale vont rester des sujets majeurs, avec des attentes des salariés envers leur employeur qui s'accentuent. Du côté des challenges, les talents sont moins nombreux et l'économie est incertaine. Du côté des problèmes, les investissements sont toujours plus forts dans le recrutement plutôt que dans les autres secteurs.”
 
Pour Supermood, 4 prédictions sont à prendre en considération en 2023 :

  •     Un retour à un engagement pré-covid, voire plus bas
  •     Un désengagement à deux vitesses : des populations très épargnées et des populations plus désengagées que jamais
  •     Une tentative de prendre en compte le bien-être des salariés dans son ensemble (pas que dans l'entreprise)
  •     La variable écologique qui vient percuter les candidats et les entreprises, plus vite que prévu

 
“Si en 2023 l'Employee Experience est plus importante que jamais, on constate toujours une distorsion entre le discours de la rétention des salariés et les budgets recrutements / marque employeur toujours plus importants. La seule certitude sur 2023, c'est le changement. Ça va être une année d'adaptation. Alors notre conseil est avant tout : n'avancez pas dans le noir. Il faut mesurer, dialoguer et tester.” conclut Kevin Bourgeois.
 

Méthodologie

Le baromètre s'appuie sur les données collectées par Supermood depuis sa création en 2015 et permet de mesurer l'évolution mensuelle de l'engagement des collaborateurs en France depuis 2019. 10 millions de réponses collectées - 400 000 salariés interrogés anonymement chaque mois - 250 entreprises françaises. Question posée sur une échelle de 0 à 10 et regroupée par période - 10 000 réponses minimum sur une période de sondage donnée pour garantir une validité statistique. Extrapolation à la population active française, échantillon dynamique avec une marge d'erreur de 1.6% et un intervalle de confiance de 99%.
 

Sticky Menu
COLOR SKINS
COLOR SCHEMES