Dernières actus

Workelo dévoile, avec Ipsos, son nouveau baromètre annuel de l'onboarding. Quelles sont les attentes des… voir

Gérer les projets avec les OKR : transformez votre vision en actions concrètes. Définir et atteindre des objectifs… voir

Les 5 fausses croyances managériales à déconstruire en 2024 . Aujourd’hui, le manque de temps ou de ressources… voir

C’est lors d’une conférence de presse inédite dans les locaux d’HEC Paris au sein de Station F, le plus grand incubateur de starts-ups au monde, que l’enseigne Guy Hoquet l’Immobilier a présenté mardi son projet ultra-novateur pour la formation. L’enseigne lance un dispositif inédit : une nouvelle méthode pédagogique de transmission du savoir à destination des professionnels, avec une segmentation des contenus par gestes, au potentiel décuplé par l’utilisation de l’intelligence artificielle. Décryptage de ce projet à la pointe de l’innovation. 

La création d'une nouvelle méthode pédagogique de transmission du savoir

C’est un choix stratégique opéré depuis plus de 3 ans : Guy Hoquet l’Immobilier a intégré la formation des franchisés et de leurs collaborateurs dans le modèle économique de la franchise. En clair, les partenaires-franchisés et leurs équipes bénéficient d’une offre de formation illimitée et sans coût additionnel, en présentiel comme en distanciel, grâce à une plateforme d’e-learning propriétaire. C’est le seul réseau de franchise qui propose ce modèle inédit. Résultats : un turn-over divisé par deux, et une performance démultipliée avec 26% de chiffres d’affaires supplémentaire pour un collaborateur régulièrement formé par le réseau.

Nouvelle étape dans la transformation du modèle : Guy Hoquet l’Immobilier a fait le choix de s’adapter aux nouveaux comportements de consommation de l’information, pour revoir ses méthodes pédagogiques à travers un long chantier de recherche et développement. Alors que les plus de 35 ans consomment encore massivement la télévision, la radio, la presse écrite ou encore internet, les jeunes générations sont désormais ultra-connectées, et en particulier sur les réseaux sociaux. Or, pour capter puis retenir leur attention, de nouveaux modèles de contenus ont émergé : c’est l’avènement des formats courts et de la vidéo. Le réseau Guy Hoquet a saisi ces nouveaux comportements pour repenser entièrement la méthode pédagogique de ses formations, à destination des franchisés et de leurs collaborateurs.

“Le monde change : nous nous en emparons pour nous améliorer encore sur la formation, qui constitue le pilier majeur du projet de l’entreprise. Nous avons cartographié la totalité de l’expérience client et du parcours collaborateur, pour identifier chaque interaction et chaque point de contact. Chaque itération est devenue ce que nous avons appelé un ‘geste’, et chaque ‘geste’ donne lieu à un module de formation. ”, explique Stéphane Fritz, président de Guy Hoquet l’Immobilier.

Ce travail de segmentation de l’ensemble de la chaine de production des collaborateurs et de leurs managers a fait l’objet d’un chantier colossal d’identification des gestes et de classement par thématique, afin que l’apprenant puisse consommer le module dont il a besoin, au moment où il en a besoin. “Cela s’apparente au coach, qui vient vous aider à préparer ou à vous rappeler les fondamentaux de votre rendez-vous, juste avant que vous vous y rendiez. Notre objectif avec cette nouvelle méthode de transmission du savoir, c’est de rapprocher l’apprentissage du geste pour acquérir la compétence.”, précise Stéphane Fritz, président du groupe.

Un potentiel décuplé grâce à l'intelligence artificielle

Dans ce cadre, le groupe Guy Hoquet doit répondre à deux enjeux majeurs :

   produire des modules de formation par centaines
   être le plus réactif possible face aux changements réguliers qui impactent les activités liées à l’immobilier (fiscalité, règlementation, législation...)

“La segmentation du savoir-faire, par exemple pour les activités de transaction et de gestion locative, représente plus de 500 gestes ! C’est vertigineux. D’autre part, l’immobilier est un secteur d’activité qui évolue en permanence. Alors, nous avons imaginé un moyen, non seulement de produire des modules de formation en grande quantité, mais aussi d’être encore plus réactif dans la formation des collaborateurs, afin de délivrer une information fiable aux clients finaux : l’intelligence artificielle offre une puissance inégalée pour répondre à ces deux enjeux majeurs.”, ajoute Stéphane Fritz, président de Guy Hoquet l’Immobilier.

Il a fallu envisager de nouvelles ressources et imaginer de nouveaux modes de travail, pour repenser la façon de créer les modules de formation par geste, et les mettre à disposition du réseau de 3200 collaborateurs avec la plus grande réactivité. Pour cela, Guy Hoquet l’Immobilier s’est emparé de l’intelligence artificielle : la technologie pour augmenter les capacités de l’humain. En collaboration avec l’agence Brainsonic, le réseau a initié un travail de création d’avatars grâce à l’intelligence artificielle. 

“Les avatars en AI permettent d’adresser les problématiques des enjeux de volume, de coût, et de manière contre intuitive, d’humanisation de la formation”, explique Mathieu Crucq, directeur général de Brainsonic.

À travers ces avatars, les formateurs donnent vie à des scripts écrits spécifiquement pour que les modules de formation permettent à l’apprenant de découvrir ou de revoir un geste en 2 ou 3 minutes maximum. Pour concevoir ces nouveaux modules de formation propulsés par l’intelligence artificielle, il a fallu adapter les méthodes de travail : une écriture spécifique, un effort de synthèse capital, pour obtenir en retour des propos percutants, un mode de réalisation qui favorise l’apprentissage et un ton qui appelle à l’action.

“C’est en expérimentant que nous avons amélioré la qualité des modules de formation et que nous pouvons aujourd’hui mettre à la disposition du réseau le résultat de ce travail colossal. Guy Hoquet est le premier réseau à embarquer l’intelligence artificielle pour déployer une toute nouvelle méthode pédagogique de transmission du savoir.”, conclut Stéphane Fritz, président de Guy Hoquet l’Immobilier.

Sticky Menu
COLOR SKINS
COLOR SCHEMES