La formation à distance, envisagée par 76% des actifs souhaitant se reconvertir

Publié le
Image
VISIPLUS academy

La formation à distance, plébiscitée par 76% des actifs qui envisagent une reconversion professionnelle

Sophia-Antipolis, le 3 août 2020 –  Dans le contexte très particulier de la pandémie de Covid-19, la question de la formation à distance est devenue centrale. Chômage partiel d'un grand nombre de salariés, confinement, aides de l'état à la formation : ce format a été largement plébiscité pour assurer la continuité pédagogique des actifs afin de préparer l'après, se maintenir dans l'emploi ou envisager une reconversion. Assiste-on pour autant aux heures de gloire de la formation à distance ?

La formation à distance, un atout majeur en matière de reconversion professionnelle

Une récente étude menée par l'institut BVA pour l'organisme de formation à distance VISIPLUS academy, révèle que 76% des actifs envisageant une reconversion professionnelle, seraient prêts à se former à distance*. Ce chiffre témoigne de l'évolution des mentalités à l'égard de ce mode  d'apprentissage, autrefois marginal et encore empreint de certains préjugés. 
En effet, concilier vie professionnelle et reconversion n'est pas toujours des plus aisé.
La formation à distance (en digital learning) peut ainsi apparaître comme un tremplin de choix vers un changement dans son parcours professionnel.

La formation à distance, envisagée par 76% des actifs souhaitant se reconvertir

 
Aussi, si la possibilité de suivre une formation en parallèle de l'exercice de son activité professionnelle est globalement bien connue de la population active (65%), une minorité seulement semble avoir les connaissances des dispositifs sur lesquels ils pourraient s'appuyer pour mener à bien leur projet.
 
Le dispositif CPF de transition professionnel : efficace mais encore peu connu

Mis en place au 1er janvier 2019 en remplacement du CIF, le CPF de transition professionnelle permet aux actifs souhaitant changer de métier ou de profession de financer des formations certifiantes en lien avec leur projet. Seule une minorité des actifs sondés (43%) déclare avoir connaissance de ce dispositif. Par ailleurs, il convient de noter que la part de la population active étant familière avec ce dispositif est principalement composée d'actifs dont la reconversion est en cours ou terminée (58%).

 

La formation à distance, envisagée par 76% des actifs souhaitant se reconvertir -


Si ce système est méconnu, il a pourtant fait ses preuves et permettrait d'ouvrir de nouvelles portes à tous ceux qui souhaiteraient changer de voie. Parmi les personnes connaissant le CPF, 75% d'entre eux jugent le CPF de transition professionnelle efficace (89% de ceux ayant déjà expérimenté ce dispositif). *Méthodologie :
 « Les actifs français et la reconversion professionnelle post-déconfinement » est une enquête web réalisée par l'institut BVA pour VISIPLUS academy du 19 au 25 juin 2020, auprès d'un échantillon représentatif de 1000 actifs. Représentativité assurée par la méthode des quotas sur les variables : sexe, âge, CSP, niveau de diplôme et région. 
 
Pour télécharger l'étude «  Les actifs français et la reconversion professionnelle post confinement » : https://academy.visiplus.com/enquete-actifs-et-reconversion-pro/

Pour consulter l'infographie : https://academy.visiplus.com/infographie-actifs-et-reconversion-pro
 

Rubriques

Domaine

societes