Dernières actus

Hippolyte.ai révolutionne le recrutement avec sa nouvelle fonctionnalité dopée à l’IA. Hippolyte.ai, pionnier du… voir

Etude IA/Emploi : jusqu'à 90% des professions actuelles impactées d’ici 2032. Oreegami ouvre un nouveau… voir

Près de 7 télétravailleurs sur 10 effectuent des heures supplémentaires non rémunérées.     68 %… voir

Focus étude Talent Trends

PageGroup décrypte les nouvelles aspirations en matière d’équilibre « vie pro / vie perso » & les attentes croisées autour de la semaine de 4 jours

Nous observons, en tant que professionnels du recrutement, des transformations très structurantes dans les aspirations des salariés, leur relation à l’employeur et des nouveaux leviers d’engagement.

Nous avons cherché à mieux comprendre ces phénomènes qui constituent une véritable révolution invisible, en menant une étude d’une ampleur unique , interrogeant plus de 7 000 personnes en France.

Dans le cadre de cette étude, nous avons réalisé un focus sur les attentes des collaborateurs en matière d’organisation du travail avec une attention spécifique sur l’enjeu de la semaine de 4 jours et des équilibres entre la vie professionnelle et la vie personnelle.

La semaine de 4 jours, une nouvelle révolution à venir ?

Alors que les débats progressent et que les exemples se multiplient, nous avons cherché à mieux comprendre  cette « nouvelle révolution ».
L’étude Talent Trends apporte des enseignements très convergents :

  •     76% des salariés et 65% des employeurs pensent qu’elle améliorerait le bien-être et le bonheur des salariés ;
  •     70% des salariés et 61% des employeurs pensent qu’elle constitue un avantage pour rejoindre une entreprise ;
  •     57% des salariés et 54% des employeurs pensent qu’elle améliorerait la productivité des équipes.

Derrière la question sur la semaine de 4 jours, les collaborateurs interrogés pointent l’importance, désormais centrale, de l’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle.

« Le rapport au travail est dorénavant plus transactionnel et le lien affectif des salariés avec leur employeur moins important. Dorénavant, ils attendent de leur employeur une certaine liberté et un environnement de travail épanouissant (flexibilité horaire, télétravail, management bienveillant, missions intéressantes) ainsi qu’un niveau de salaire compétitif. L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée est le principal facteur de satisfaction au travail et ce de façon identique (53%) pour les 20-30 ans et les 50-60 ans, ces deux générations portent le même regard sur cet aspect. » indique Laurent Blanchard, Directeur Général de PageGroup.

L’équilibre entre vie privée et vie professionnelle est au cœur de la relation avec son employeur

Si l’équilibre de vie est un critère primordial pour tous les salariés, quels que soient leur âge, leur situation familiale ou leur fonction, tous les salariés interrogés n’ont pas les mêmes attentes ni les mêmes besoins en matière de flexibilité.  En effet, 73% des interrogés aspirent à de la souplesse horaire (80% pour les 20-30 ans) et 77% d’entre eux souhaitent avoir la possibilité de travailler en alternant présentiel et distanciel.

Pour répondre à ces attentes des collaborateurs en matière de flexibilité, le défi est de taille pour les entreprises.

Comment ériger des règles communes qui contenteront la majorité des salariés alors que tous n’ont pas besoin et ne recherchent pas la même chose ?

Comment rester équitable dans son approche ?

Comment répondre aux attentes de potentiels futurs collaborateurs sans froisser ses équipes actuelles ?

La réflexion se doit d’être ambitieuse et permettre une adaptation personnalisée.

Rappel des principaux enseignements de l’étude sur l’état d’esprit des salariés français :

  •     Seuls 9% des Français se disent très satisfaits de leur salaire
  •     40% déclarent n’avoir pas eu de revalorisation salariale au cours des deux dernières années
  •     Plus d’ 1 Français sur 2 se sent affecté par la hausse du coût de la vie avec l’inflation
  •     59% des Français aimeraient une augmentation de salaire plus importante, 39% une augmentation plus tôt dans l’année, 26% une prime exceptionnelle
  •     37% des salariés seraient prêts à échanger leurs jours de congés contre une prime

   Semaine de 4 jours
        76% des salariés et 65% des employeurs pensent qu’elle améliorerait le bien-être et le bonheur des salariés,
        70% des salariés et 61% des employeurs qu’elle constitue un avantage pour rejoindre une entreprise.
    Un peu plus d’1 Français sur 2 se déclare satisfait du poste qu’il occupe, de son salaire ou de sa charge de travail.
    Pourtant34% des salariés n’excluent pas de changer prochainement d’emploi
    58% des Français se déclarent prêts à refuser une promotion pour préserver leur bien-être.

 

societes
Sticky Menu
COLOR SKINS
COLOR SCHEMES