Job dating

Agir au féminin” : un projet initié par R.A.S Intérim, engagé dans la mixité des métiers du transport routier à travers la féminisation

Image
Agir au féminin
Body

R.A.S Intérim lance l’impulsion et devient moteur de la mixité dans les métiers de la filière du transport et de la logistique. L’objectif est de former plus de femmes aux métiers de la conduite et de favoriser l’évolution de carrière des femmes. Un secteur majoritairement masculin avec seulement 5% de femmes conductrices, sur les 210 000 conducteurs routiers que compte le monde du transport*.

Cette démarche est née d’une rencontre professionnelle entre Anne POITEVIN, responsable d’agence du réseau R.A.S Intérim de Toulouse et le centre de formation ECF Sacareau de Colomiers (31). Une idée innovante, qui prend forme peu à peu, autour d’expériences respectives lors de l’accompagnement et l’ écoute auprès des clients transporteurs de R.A.S Intérim.

La Caisse d’Epargne Ile-de-France organise des jobs dating les 4 et 25 novembre

Image
Caisse d’Epargne Ile-de-France
Body

La banque recherche notamment des commerciaux en agence niveau Bac +2/+3, des conseillers financiers et en gestion privée.

Les lundis 4 et 25 novembre, la Caisse d'Epargne Ile-de-France organise à son siège dans le 13ème arrondissement des sessions de recrutement. Ces sessions reposent sur un concept original : les candidats d’abord présélectionnés à la suite d’un entretien téléphonique seront reçus pour un entretien de 20 minutes avec un recruteur. A la suite de cet échange, le postulant obtiendra sa réponse dans les 20 heures qui suivent.

Pour s'inscrire, les candidats doivent se rendre sur le site jeveuxcejob.fr

tags

Un job dating innovant inspiré des combats de taekwondo

Mardi 12 Juin, au sein de l’Insep Paris s’est déroulé un combat de taekwondo un peu particulier : un job-dating au cours duquel 12 Sportifs de Haut Niveau (SHN) de taekwondo ont passé des entretiens de recrutement en respectant les règles de leur sport et dans les mêmes conditions qu’en compétition. La rencontre entre le SHN et le recruteur de chaque entreprise s’est faite sous forme d’un combat en 3 rounds de 2 minutes. Chaque round portait sur un thème particulier : le projet olympique, les compétences socioprofessionnelles, la passerelle avec l’entreprise.