obsolescence

Obsolescence des compétences : 4 pros du digital sur 10 stressés de devoir se former constamment

Image
 toucantoco-bdm
Body

Paris, 8 juin 2021 – Le sujet de l’employabilité est devenu central dans la gestion de carrière des salariés français. A l’heure de la crise sanitaire et d’une digitalisation accrue des entreprises, actualiser régulièrement ses connaissances est indispensable. C’est encore plus vrai dans les métiers de la Tech, dont les outils évoluent sans cesse puisque ces profils sont synonymes de maîtrise de technologies spécifiques, qui sont au cœur de leurs compétences. Comment ces professionnels de la Tech vivent-ils cette évolution permanente ? Peut-on parler d’une obsolescence des compétences ?

Pour le savoir, Toucan Toco, plateforme française pionnière du data-storytelling, et le BDM, média de référence des professionnels du digital, ont mené une étude auprès de 623 professionnels du secteur.


Principaux enseignements

Baromètre européen Cegos « Transformations, Compétences et Learning », édition 2020 

Image
cegos
Body

Baromètre européen Cegos « Transformations, Compétences et Learning », édition 2020 

La crise du Covid-19, un accélérateur des tendances en matière de développement des compétences

Pour les DRH, près d’un emploi sur deux présente un risque d’obsolescence des compétences à horizon trois ans.

90% des salariés se disent prêts à se former par eux-mêmes pour s’adapter aux transformations des emplois et des métiers.

Leader international de la formation professionnelle et continue, le Groupe Cegos a dévoilé aujourd’hui les résultats de son baromètre international « Transformations, Compétences et Learning ». Pour cette édition 2020, 1783 salariés et 254 Directeurs ou Responsables des Ressources Humaines / Directeurs ou Responsables de la formation (DRH/RRH/RF), travaillant tous dans des entreprises du secteur privé de 50 collaborateurs ou plus, ont été interrogés en juillet dans 4 pays : France, Allemagne, Italie et Espagne.

Transformation numérique : les modèles économiques classiques sont menacés

Image
Dineur-Francois
Body

La quatrième révolution industrielle est lancée. Pour François Dineur, associé Absoluce, les entreprises françaises doivent rapidement opérer leur mutation numérique pour pérenniser leur avenir. Au cœur de cette transformation, de nouvelles technologies numériques, de nouveaux business modèles et un paysage concurrentiel en plein essor.

Pour votre entreprise, passez à l'action !

Deux tendances fortes

Le client ne veut plus consommer mais « vivre des expériences » ; ce qui signifie, pour les marques, de passer de la vente d'un bien à celle d'un usage. Deux exemples bien connus peuvent notamment être cités :

- la stratégie « freemium » qui consiste à faire adhérer un maximum de personnes à un service gratuit pour les rediriger ensuite vers un service payant plus complet, avec des fonctionnalités à forte valeur ajoutée (Facebook, LinkedIn, Skype...) ;