Time to read
2 minutes
Read so far

Des installations artistiques pour transformer l’expérience collaborateur

mer 26/01/2022 - 12:06
Image
 beatrice bissara galerie 2020

Il devient difficile pour les organisations de faire vivre la culture d’entreprise et de convaincre leurs employés de la valeur ajoutée du présentiel. Et si le cadre de travail agissait positivement sur le bien-être de ces derniers ? C’est le pari de Béatrice Bissara dont les installations artistiques agissent sur la perception des collaborateurs. Baptisées « oscillations intérieures », ses créations n’ont pas qu’une finalité esthétique : elles impactent la concentration et la prise de décision.    

Pour les entreprises, le bien-être des salariés n’est plus une question accessoire, à plus forte raison depuis la crise sanitaire : les organisations doivent redoubler d’ingéniosité pour retenir leurs salariés comme pour les faire revenir en présentiel.

La proposition originale de Béatrice Bissara pourrait bien les y aider, amenant l’art dans les bureaux, et plus encore : une expérience sensorielle qui ouvre sur des espaces de conscience inconnus et féconds. Le dispositif artistique qu’elle a créé invite à vivre autrement sa présence au travail, une écologie de la conscience et de l’attention qui stimule le potentiel de chacun.

De la perception à l’introspection

Concrètement, les installations de Béatrice Bissara sont des œuvres motorisées composées de superpositions de disques en mouvement dont les girations sont programmées selon un process de vitesse et de sens. Le dispositif est complété par une composition musicale et une pulsation lumineuse diffusées à fréquence réglée, agissant directement sur le cortex cérébral et mettant les individus en présence en état de réceptivité particulière.

« Par la synesthésie, explique l’artiste, c’est-à-dire par une combinaison de stimuli sensoriels divers, je cherche à tirer le spectateur hors de son champ habituel de conscience (mental et rationnel) pour le faire pénétrer dans un autre état qui le reconnecte à lui-même et à ses facultés perceptives inusitées. Les salariés peuvent ressentir une évolution de leur perception, comme une dilatation de l’espace et du temps qui leur permet d’accéder à d’autres espaces de conscience. »

Cette expérience peut en effet ouvrir certaines barrières mentales, menant à une forme d’introspection émancipatrice et pérenne sur laquelle revient Alain de Clémy, chef d’entreprise et amateur d’art :

« L’œuvre en elle-même est un objet dans lequel on va se projeter, dans lequel on est absorbé. À un moment donné, cette absorption va nous revenir, se refléter et nous permettre de réfléchir quelque chose que l’on cherche et que l’on va puiser au fond de soi. Ce n’est pas une démarche consciente immédiate, cette projection qui s’opère se fait petit à petit. »

Des bienfaits individuels et collectifs

En tant que projet commun, les installations artistiques de Béatrice Bissara sont un outil original de team building qui encourage la cohésion des équipes et la communication. Elles favorisent en cela l’intelligence collective et contribuent à mettre en lumière les valeurs de l’entreprise. Mais surtout, elles rassemblent et engagent autour d’un projet unique qui invite ses acteurs à percevoir et sentir dans un lieu où l’injonction ordinaire est plutôt de concevoir et produire.

Une fois le projet collaboratif mené à bien et l’œuvre installée, les collaborateurs vont pouvoir profiter de ses effets : les modifications que ces oscillations intérieures engendrent sur la perception sont susceptibles d’influencer positivement la concentration et la prise de décision. Outre leur vertu esthétique et le bénéfice intrinsèque de la beauté, ces œuvres aident ainsi à se reconnecter à soi-même et aux autres. De quoi redonner du sens à « l’expérience employé » !

À propos de Béatrice Bissara

Béatrice Bissara est une artiste française née en 1972 qui vit et travaille à Paris. Son concept « Écologie de la Conscience » explore au travers d’œuvres, installations en mouvement, peintures et autres propositions artistiques d’exploration sensitive, les « portes de la perception » et au-delà. Ses créations sont régulièrement exposées en France et à l’étranger depuis 2005, et font partie de collections aux USA, Canada, Asie, Russie et Europe (France, Suisse, Allemagne, Italie, Hollande, Belgique...)

Pour en savoir plus, visitez www.beatricebissara.com

Rubriques

thème

Domaine

Publié le